Accueil > Le lycée Anna Judic et Molière au château de Bussy-Rabutin pour le tricentenaire de la mort de Louis XIV

Rubrique Action culturelle

Le lycée Anna Judic et Molière au château de Bussy-Rabutin pour le tricentenaire de la mort de Louis XIV

Le 24 mai 2015 - Yves Moalic

Le Roi Soleil au Château de Bussy-Rabutin
Dans le cadre de la célébration du tricentenaire de la mort de Louis XIV, le château de Bussy-Rabutin, le lycée Anna Judic de Semur-en-Auxois et la Ville de Montbard, en partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux, ont imaginé valoriser le travail des élèves des options théâtre (enseignement de spécialité et option facultative) en mettant à disposition un château du XVIIe siècle. Ce projet s’est déroulé sur deux journées.
La journée du lundi 18 mai a été divisée en trois temps. Tout d’abord, afin de fédérer autour de ce projet, une classe de 2nde du lycée suivant l’enseignement d’exploration Littérature et Société et ne participant pas aux différentes options théâtre, a travaillé sur l’écriture et les techniques de l’argumentation. Après avoir visité le château de Bussy et fait des recherches sur le siècle du Roi Soleil, les élèves ont sélectionné et produit différents textes qu’ils ont lus dans le château et en présence du public. Ensuite, la danse ayant une place importante dans la cour du Roi Soleil, le conservatoire de la ville de Montbard a imaginé une création chorégraphique avec ses élèves. Ces danses et musiques du Grand Siècle ont été présentées au public en première partie d’une pièce de théâtre. En effet, pour terminer la journée, il a été proposé aux élèves de 1èreL spécialité théâtre de choisir une pièce qu’ils pourraient monter en lien avec le Roi soleil. Leur choix s’est porté sur la comédie-ballet George Dandin de Molière puisque cet auteur est indissociable des fêtes organisées par Louis XIV qui voulait mettre en avant la splendeur de son règne et son château de Versailles. La comédie George Dandin a en effet d’abord été créée pour le « Grand Divertissement royal de Versailles » avant d’être reprise à Paris, dans la salle du Palais-Royal. Jouer cette pièce a donc été, pour les élèves et leur metteur en scène Patrick Grégoire, une façon de perpétuer les festivités magnifiques propres au règne de Louis XIV dans un château chargé d’histoire, celui en l’occurrence de Roger de Bussy-Rabutin, courtisan du roi de France et habitué aux fêtes versaillaises avant d’être contraint de s’exiler sur ses terres bourguignonnes. La pièce représentée a ainsi permis d’allier un texte classique à une mise en scène contemporaine afin de mettre en valeur l’universalité et l’intemporalité des thèmes abordés dès le XVIIe siècle par Molière (le mariage, la condition féminine, l’argent …). La scénographie a alors utilisé le décor naturel offert par le château pour que cette alliance rayonne. Les costumes ont également reflété ce décalage entre les mots de Molière et la mise en scène moderne. À travers la représentation de cette pièce, les élèves, leur professeur et leur intervenant artistique ont souhaité faire imaginer au public les spectacles donnés à la cour du Roi Soleil du temps où le patrimoine, la danse et le théâtre ne formaient qu’un tout, pour le plaisir du roi bien sûr mais aussi pour le plaisir de ceux qui l’entouraient. Donner un tel spectacle aujourd’hui dans un château tel que celui de Bussy-Rabutin a permis de retrouver ce temps où l’art faisait partie intégrante du quotidien d’une partie de la population.
La journée du mardi 19 mai a été divisée en deux temps. Les élèves de 1ère/Terminale option facultative ont eu, en début d’année scolaire, l’occasion d’être sensibilisés à la technique dite « site specific », technique consistant à s’appuyer sur l’observation d’un lieu pour en faire émerger sa théâtralité. Ils ont ensuite eu la possibilité de faire une visite guidée du château et de prendre connaissance de la personnalité et du parcours de Roger de Bussy-Rabutin. Ils ont alors choisi avec leur professeur et leur intervenant artistique, Sylvain Paolini, comédien et metteur en scène, d’effectuer une déambulation conduisant le public de l’entrée du château au parc pour ensuite entrer dans certaines pièces de ce monument historique. Pour être fidèles à l’esprit provocateur du comte de Bussy, ils ont cherché une certaine forme de décalage tant dans le propos que dans les costumes. Les thèmes retenus ont par conséquent été l’exil, le bannissement, la correspondance, le charme, l’esprit, l’amour, et l’amour de la langue. Cette déambulation a donc consisté à faire une sorte de portrait, évidemment non exhaustif, de Roger de Bussy-Rabutin à travers différentes scènes, avec ou sans texte, qui ont fait apparaître ce que chacun a compris de sa personnalité, de son rapport au pouvoir et de ce qu’il a vécu. Le public a ainsi été entraîné dans une sorte de voyage théâtral lui permettant de redécouvrir des auteurs tels que Beckett, Molière, Sartre, Tchekhov … sans oublier Roger de Rabutin lui-même. Cela a permis de recréer le temps d’une représentation l’ambiance des divertissements que le comte de Bussy organisait dans son château. Pour terminer cette deuxième journée et mettre un terme à ce projet, le public a pu assister à une conférence d’une qualité exceptionnelle sur les arts au temps du Roi Soleil animée par Arnaud Brejon de Lavergnée, historien des arts, spécialiste du XVIIe siècle.
Les élèves du lycée Anna Judic sont venus tout au long de l’année au château de Bussy-Rabutin pour construire leurs pièces, leurs textes et s’imprégner des lieux. De lieu de visite, le château est alors devenu un lieu d’exploration artistique au carrefour de toutes les disciplines. C’est donc pour replacer l’art et la culture au centre des préoccupations de chacun que ce projet a été entrepris et brillamment réalisé.
Article rédigé par Stéphanie Gadreau, professeure de théâtre en classe de 1ère L au lycée Anna Judic.
Photos (en pièces jointes) : Yves Moalic.

Galerie

ZOOM SUR...

Rester informé

  • Portail national éduscol : le numérique en théâtre
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Theatre - Académie de Dijon